Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Enfants’ Category

Il ne m’était jamais arrivé de passer aussi longtemps sans mettre les pieds en Bretagne.

image

Après tout ce temps enfin je rentre passer quelques jours chez moi. Mine de rien la Bretagne me manque, ma famille…

Je ne réalise pas que demain soir je serais en Bretagne. Il s’est passé tant de choses depuis la dernière fois. J. est né, il ne connaît pas encore mon pays. Mon frère a terminé la rénovation de sa maison et y a emménagé. Mon autre frère s’est installé avec sa copine. Mes parents ont fait une véranda et d’autres travaux dans la maison.

Il s’est passé tellement de chose que je n’ai pu suivre que de loin. C’est dur cet éloignement. Je n’ai pas pu participer à la rénovation de la maison de mon frère comme le reste de la famille (et même de la famille moins proche tel que oncle tante cousin), je vais être la dernière à visiter cette maison. Beaucoup de membre de ma famille vont enfin faire la connaissance de J. alors qu’il a déjà trois mois.

Des fois ça me fait mal au coeur de penser à ça… Toutes ces choses que je ne peux pas partager avec eux… Ou seulement de loin.

Mais demain je serais là bas. J’ai du mal à réaliser. Une boule d’angoisse me noue l’estomac. Nous y allons en train demain soir ça va être sport, je rejoins mon mari sur Lyon avec les enfants. Je prends le TER seule avec les trois, départ juste après l’école j’ai peur de rater le train… Les trains. Et j’ai encore beaucoup de choses à préparer pour ce voyage demain.

Et puis le blues, la nostalgie m’envahit… J’imagine déjà, je vois la gare de Rennes, la maison de mes parents et je sais déjà que comme à chaque fois que j’y vais, trop rarement, je reconnaîtrais un peu moins les lieux que la fois précédente.

Parfois j’aimerai tellement retourner là-bas. Je ne pensais pas en m’installant si loin que ça me pèserait autant… Moi qui a une époque rêvait de partir m’exiler à l’ étranger.

Read Full Post »

Je reprends le titre d’un post de Marjoliemaman (que vous pouvez lire ici), parce que ce titre et ce post me parle complètement !

J. va avoir bientôt 3 mois. Et depuis sa naissance, l’allaitement avec lui c’est vraiment freestyle. Pas de question, pas de pression il réclame je lui donne. Parfois, je le fais patienter un peu (allaiter ou conduire il faut choisir), mais jamais je ne lui refuse une tété parce qu’il a déjà tété il n’y a pas longtemps. Parfois on me fait la réflexion « mais il est tout le temps au sein ce bébé ». Je hausse les épaules « ça dépend des jours ».

image

Mes deux allaitements précédents ont vraiment été faciles. J’ai eu beaucoup de chance ! Mais j’étais plus dans le contrôle. Pour Ell c’était presque minuté, son petit poids de naissance m’avait obligé à débuter en la stimulant pour qu’elle grossisse lors de notre séjour à la maternité en lui donnant bien toutes les 3 heures. En rentrant à la maison, j’ai eu du mal à ne plus « m’inquiéter » et à lâcher prise, alors même qu’elle grossissait très bien. Pour So j’ai été beaucoup plus zen, même s’il n’était pas non plus un gros bébé. J’avais déjà 18 mois d’allaitement derrière moi, j’avais confiance en nous pour que ça se passe bien. Mais j’avais quand même gardé cette mauvaise habitude de surveiller.

Alors J. c’est vraiment le lâcher prise total. Contrairement à Marjoliemaman je ne fais même pas l’effort de compter avant d’aller à la visite mensuelle chez le médecin. Je reste évasive. Il n’est ni trop gros ni trop petit. Alors le médecin me laisse tranquille. La seule chose que je sais et « que je mesure » c’est la nuit ! Lorsqu’il ne se réveille pas du tout ou au contraire quand il va passer toute une nuit au sein. Je n’anticipe rien. Je ne calcule rien. Le matin souvent pour emmener les grands à l’école et à la crèche c’est la course. J. ne se réveille pas toujours de lui même avant qu’on parte. On le réveille à la dernière minute, on l’habille rapidement et on part. Et non il n’aura pas tété avant de partir. Mais la plupart du temps il ne réclame pas avant qu’on soit rentré à la maison, il finit sa nuit dans la voiture et dans l’écharpe. C’est du freestyle aussi parce que J. n’a aucune régularité. Je suis incapable de dire combien de tété il prend par jour, comme je suis bien incapable de dire combien d’heures il dort ! C’est complément anarchique pour l’instant, parfois je vais avoir l’impression qu’il dort toute la journée, d’autre fois qu’il ne dort pas du tout.

Alors j’allaite sans réfléchir, à la demande, le plus simplement du monde. Je n’essaie pas de le forcer à prendre un rythme de tété et de sommeil, il le trouvera tout seul (d’ailleurs il commence déjà à faire des nuits que son frère et sa soeur ne faisaient pas ou très exceptionnellement à son âge). Et c’est parfait comme ça.

Read Full Post »

Certains événements me font réalisés à quel point j’ai grandi en tant que maman. Je ne suis plus une débutante.

Courant décembre J. a fait une bronchiolite qui a nécessitée des séances de kine respiratoire. Ces séances de torture où notre enfant semble être écrasé par le kine et hurle tout ce qu’il peut. J’ai grandi car je n’ai pas pleuré. Je suis restée stoïque.

Je me souviens, pour Ell, je detournais mon regard, les larmes aux yeux. J’avais même dû quitter la pièce laissant mon mari gérer tellement ça m’était douloureux.

Mais aujourd’hui, j’ai grandi. Doucement, sans m’en rendre compte je me suis forgée ma carapace de maman. Cette carapace que chaque parent doit apprendre à se forger pour avoir toujours l’air fort et inébranlable aux yeux de leurs enfants. Nous sommes leur pilier, leur fondation nous nous devons de ne pas flancher face à eux. Nous nous devons de toujours les rassurer même quand on a peur pour eux, mal pour eux, qu’on souffre avec eux.

J’ai donc découvert ma carapace quand j’ai emmené mon bébé qui avait tout juste deux mois à ces séances de Kine. J’ai réalisé que j’assistais à la séance sans être vraiment là, lorsque l’espace d’une seconde j’ai lâché ma garde, une toute petite brèche dans ma carapace et j’ai senti mes yeux s’embuer. J’ai colmaté aussi vite que possible cette brèche, en réalisant que non ce n’était pas seulement parce qu’il était plus petit que sa soeur lorsqu’elle était à sa place que je le supportais plus facilement, j’avais juste grandi.

Read Full Post »

Pour Noël j’ai eu un Tricotin mécanique. J’ai mis ça sur la liste avec ma petite idée derrière la tête. J’étais tombée par hasard sur pinterest sur de belles photos de création au Tricotin qui m’ont tapé dans l’oeil et j’avais vraiment envie d’essayer ! J’ai donc confectionné ceci pour les chambres des garçons :

image

image

image

Ils ont maintenant tous leur prénom sur leur porte ! Ma grande est jalouse évidement et veut elle aussi son prénom. Tant pis si elle en a déjà un sur sa porte !

Read Full Post »

C’était mercredi, J. 1 mois n’a voulu cette nuit ne dormir que sur moi. Je suis fatiguée. Et puis la visite chez le pédiatre accompagné de So, heureusement Ell est l’école.

La grande justement 4 ans et demi, qui commence à zapper les siestes. Je suis fatiguée… Ils mettent le bazar, casse… Et Ell 4 ans et demi qui ne veut plus faire la sieste mais qui en fin de journée est fatiguée et s’énerve pour rien. Et moi qui suis aussi fatiguée et m’énerve aussi vite. Et J. qui pleure et So qui jette des jouets encore… Et moi fatiguée qui perd patience.

Et Ell 4 ans et demi, fatiguée qui s’oublie sur le canapé tout neuf. Et moi qui demande ce que c’est cette tâche… Et Ell 4 ans et demi, trempée qui me répond sans honte qu’elle a fait pipi dans sa culotte. Et moi qui suis fatiguée, qui ne peut pas comprendre comment elle peut ne pas se précipiter aux toilettes quand sa culotte est mouillée… Je hurle qu’elle aille faire pipi… Je hurle pour évacuer mon incompréhension, ma fatigue, mon exaspération… Je hurle parce que ma main a bien failli partir… Je hurle parce qu’avec cette fatigue je ne sais plus comment réagir face à ce énième pipi dans la culotte, face à elle qui s’en fiche et qui est insolente, et j’ai peur de ne plus me maîtriser…

image

Je hurle. C’est inutile, je sais que je ne devrais pas, que ça n’aide pas… Alors j’essaie de me souvenir de tous les bons conseils. Garder son sang froid. Je suis fatiguée. Garder son sang-froid. Je veux m’échapper. Je prends mon téléphone. J’appelle mon chéri à l’aide… Mais il a crevé. Garder son sang froid. Je laisse ma fille se débrouiller avec son pipi. Je lui dis que je suis trop fatiguée, que j’ai besoin de souffler, pour ne pas faire une bêtise. Je prends mon tricot m’installe à table et me mets au travail sourde aux gémissements de ma fille, aux jeux du grand. Je suis fatiguée. Je m’évade. Garder son sang froid.

Garder son sang froid…

Read Full Post »

1 mois et 1 jour

Cela fait maintenant 1 mois et 1 jour que nous sommes 5. Nous prenons doucement notre nouveau rythme. Mais globalement l’arrivée du petit dernier n’a pas tellement chamboulé l’organisation déjà en place. Il a pris sa place comme s’il avait toujours été là.

image

Les deux grands prennent leur responsabilité à coeur. La grande commence à zapper les siestes l’après-midi. Elle découvre du coup de nouvelles activités l’après-midi en classe. Et accessoirement empêche maman de faire la sieste le mercredi !

Soso lui dessine de plus en plus et il commence à faire des choses un peu élaboré. Hier c’était un escargot. Il nous réclame toujours autant de voitures pour les gribouiller, mais maintenant il leur fait aussi des routes ! Et à présent nous n’avons plus de doute, c’est un pur gaucher. Du pied c’était certain depuis longtemps il n’a jamais tiré dans un ballon du pied droit. Mais maintenant que ses dessins se précisent on voit que c’est nettement à la main gauche que va sa préférence.

Read Full Post »

15 jours

15 jours de vie. C’est comme ça qu’on dit. Mais, tu vivais en moi déjà depuis 38 semaines.

15 jours de vie. Ou plutôt 15 jours que tu t’es libéré de moi pour faire connaissance avec le monde.

15 jours de vie. 15 jours que nous tissons un nouveau lien, que tu prends mon sein, que nous nous construisons notre nouveau cordon.

15 jours de vie. 15 jours que tu fais ta place mine de rien dans la famille, 15 jours à te faire câliner et bisouter par ton grand frère et ta grande soeur.

15 jours de vie. 15 jours d’amour et de bonheur.

image

Read Full Post »

Outre la valise qu’il me fallait préparer pour le séjour à la maternité, je tenais aussi à prévoir des petits cadeaux pour mes deux grands. Je vais m’absenter de la maison quelques jours. Ils n’ont pas l’habitude d’être séparés de nous, et je sais que ces quelques jours seront peut-être un peu difficiles pour eux. Nous ne savons même pas qui sera là pour s’occuper d’eux. Tout dépend quand le petit troisième décide de pointer son nez.

Alors pour leur dire que même si je suis pas là je pense à eux, j’ai décidé de leur faire des petits cadeaux. Je leur ai pris à chacun un livre et une petite voiture. J’avais acheté ces cadeaux il y a quelques temps. Et aujourd’hui, je les ai emballés.

image

image

Je pense peut-être ajouter des smarties dont ils raffolent.

Voilà je vais finalement être prête dans les temps si ça continue ! Il me reste donc à fournir à la crèche et à l’école la liste des personnes autorisées à venir chercher les enfants, j’ai finalisé cette liste hier il reste à l’imprimer.
Enfin il faut que je prépare un petit document avec les plans et adresses pour trouver l’école et la crèche, les explications qui vont bien pour récupérer les enfants dans chacune des structures et enfin surtout une petite explication sur le rituel du coucher et du repas des enfants. Petites explications que je ne demande pas qu’elles soient appliquées à la lettre, c’est plus pour donner des repères sur le fonctionnement des enfants pour que cela se passe au mieux.

Après ça, je crois que nous serons enfin sereins pour cette troisième naissance.

Read Full Post »

Ça a été difficile. Il a encore fallu que je me fasse violence. Mais ma valise pour la maternité est pratiquement prête (manque deux trois trucs à ajouter à la dernière minute).

image

Ouvrir les cartons de vêtements a été le plus difficile. Je ne sais pas pourquoi je fais un tel blocage. J’ai commencé samedi en fin de journée et ça m’était tellement difficile, que ça m’a mis de très méchante humeur. Les enfants étaient un peu fatigués et du coup avec mon humeur massacrante j’ai été très dure avec eux… À cause de malheureux cartons de vêtements.

J’ai finis le tri lundi. J’ai trier tous les cartons et fait l’inventaire. J’ai pu constater que pour Ell je n’avais plus rien d’avance. Voilà elle est bien grande maintenant… Les vêtements sont trop usés par les cousines pour arriver jusqu’à elle.

Après une petit frayeur, j’ai retrouvé les vêtements naissance… Tout est lavé, plié prêt pour l’arrivée de ce petit bébé. Ce week-end avec Vince on s’attaque à la chambre : Déplacer les meubles, remonter le lit à barreaux, vider les placards encombrés, dépoussiérer… Et voilà nous serons tout juste prêt un peu avant les 36 SA. Ce qui est finalement très raisonnable !

Read Full Post »

Après avoir angoissé pendant deux bons mois par peur de l’accouchement prématuré, ces deux dernières semaines se rapprochant doucement de la date des 37 SA j’ai réalisé alors que justement la pression diminuait que oui mine de rien toute cette histoire m’avait un peu inquiétée… Je viens donc de passer deux semaines à me sentir petit à petit plus légère sans même m’être rendue compte du poids qui me pesait dessus.

Et ça fait un bien fou ! Et comme de bien évidemment juste le fait de se détendre j’ai l’impression d’avoir nettement moins de ces contractions douloureuses à l’origine de cette angoisse (psychologie quand tu nous tiens), alors que depuis deux semaines je fais plus d’efforts physiques en théorie interdits que durant ces deux derniers mois. (l’école d’Ell n’est accessible qu’après une rude montée, à escalader donc deux fois par jour)

image

Oui mais voilà c’était trop beau pour durer. Cette nuit, la pluie, le vent que sais-je quelque chose m’a réveillée. Et puis alors forcément j’ai cogité en ayant bien de la peine à me rendormir. Et il m’est apparu que nous étions à 34 SA+3, soit précisément à deux semaines du terme de So !

Deux petites semaines… Si peu de temps. Alors certes il n’est pas dis qu’il soit aussi pressé que son frère et sa soeur. Je dirais même qu’un petit plus ce ne serait pas pour nous déplaire. Sauf qu’on ne peut pas nier qu’il y a une possibilité pour qu’il arrive d’ici deux semaines. Et ‘je’, ‘nous’ ne sommes absolument pas près ! Enfin les enfants si, ils commencent à trouver le temps long… Mais de mon côté ma valise n’est pas prête, la sienne encore moins étant donné que j’ai même pas encore ouvert les cartons et lavé ses vêtements. Et sans parler de tout ce que j’aurai aimé faire avant son arrivée, noté sur une petite liste bien propre… Comme : libérer sa chambre, la table à langer en ce qui le concerne ou encore faire la déco de la chambre de So pour ce qui n’a rien à voir avec son arrivée, mais que j’aurai aimé faire avant.

Et puis faire la valise à la dernière minute… Ça me connaît ! (Je dois avoir un problème avec ça… Comme si tant que c’est pas prêt toute façon je peux pas accoucher). Pour So la valise fût prête deux jours avant l’accouchement… Je n’arrivais pas à me décider à la faire. Il a fallu que Vince prenne les choses en mains.

L’angoisse tout comme pour l’arrivée de So c’est la garde des aînés quand le moment va arriver, la famille étant loin. Papi et mami devraient pouvoir venir mais en cas de difficultés, nous avons peu de solution de replie. Cette fois ci, nous avons une amie qui s’est portée volontaire (merci merci merci Pépé tu nous soulages d’un grand poids) ! Les enfants la connaisse et l’adore, elle les a déjà gardé… Et c’est là maman du doudou lapin Rose d’Ell !

Donc décidément, reste plus que cette histoire de valise à régler et de chambre à préparer un minimum… Mais deux semaines c’est court pour faire les lessives… Soit pas trop pressé bébé on n’est pas prêt !

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »